#FollowMyDay
à New York

Michael Berchtel

Agent de bord (29 ans, chez SWISS depuis 2015)

Michael Berchtel travaille depuis mi 2015 chez SWISS et s’est déjà rendu plus de dix fois à New York. C’est pour lui la ville la plus passionnante du monde : « C’est de la pure magie là-bas », s’enthousiasme l’agent de bord de 29 ans. « Il y a chaque jour quelque chose de nouveau à découvrir ! » Michael a composé pour nous la journée idéale à New York.

Peu de villes sont aussi inspirantes que New York. Ici, le monde tourne deux fois plus vite, pas étonnant donc que la métropole soit appelée « la ville qui ne dort jamais ». Mais que faut-il absolument voir à New York si l’on ne dispose que de peu de temps ?

SWISS dessert New York au départ de Zurich et Genève. Depuis l’aéroport international John F. Kennedy (JFK), il faut une bonne heure pour rejoindre Manhattan, et environ moitié moins depuis l’aéroport international de Newark (EWR). « Si l’on atterrit à JFK, durant le trajet qui mène à Manhattan, on peut apercevoir les premiers gratte-ciel dès le Queens. » Et avant même de s’en rendre compte, on est arrivé à destination.

littlecollins.jpg

07:00

Le décalage horaire n’est pas particulièrement agréable, mais pour Michael il tombe à pic : cela lui permet de commencer la journée à New York de bon matin : « Je commande un café et le bois en observant les hommes et femmes d’affaire qui se rendent au travail. » Le Little Collins , un établissement petit et minimaliste de la Lexington Avenue dans Midtown, est l’endroit idéal pour cela.

07:30

Il ne faut surtout pas manquer le lever du soleil ! Michael prend le Roosevelt Island Tramway en direction de la petite île au cœur de l’East River. Le spectacle du soleil du matin qui s’élève lentement au-dessus de Manhattan est toujours magique. « Et depuis là, on peut se rendre partout en ville avec le métro. »

topoftherock_view.jpg

09:00

« Observer la ville d’en haut est une expérience à nulle autre pareille », s’extasie Michael. À New York, il existe de nombreux sites qui offrent une vue de rêve. « Mais mon préféré est clairement le Top of the Rock!» Afin d’éviter les longues files d’attente, mieux vaut réserver l’escapade au Rockefeller Center à l’avance.

10:30

Après avoir admiré la métropole, direction Downtown. Et cette fois, pas question de prendre le métro ou le taxi : c’est à pied qu'il faut parcourir la légendaire High Line, qui s’étend depuis la 30e avenue de Chelsea au Meatpacking District. « Tout au long, on trouve de super boutiques et de formidables cafés. »

12:30

« Depuis Meatpacking District, il ne faut que quelques minutes à pied pour se rendre dans le quartier branché de NoHo », explique Michael. Si l’estomac crie à nouveau famine, ne surtout pas hésiter à faire une pause chez by CHLOE pour un déjeuner végétarien. Et pour un petit-déjeuner tardif, direction Little Italy:en plus de servir une nourriture fantastique dans une ambiance rustique, le The Grey Dog propose « le meilleur Chai Latte » que Michael ait jamais goûté.

14:30

Les amateurs de sneakers doivent absolument faire un saut chez KITH, sur Broadway. La boutique est l’une des plus connues des États-Unis et appartient au célèbre créateur Ronnie Fieg.

manhattan6.jpg

15:00

Le vélo est également un moyen de transport idéal pour découvrir New York : « On en récupère facilement un à l’une des stations Citibike et c’est parti. » Le circuit de Michael se poursuit de Tribeca au World Trade Center, puis sur le pont de Brooklyn. « De là-haut, on a une vue fantastique sur Manhattan. »

16:00

Une fois à Brooklyn, on abandonne le vélo à une station et on descend jusqu’à Water Street. Ce quartier de la ville est appelé D.U.M.B.O. (Down Under Manhattan Bridge Overpass) et mérite absolument une photo-souvenir : quelques essais devraient suffire pour reproduire la célèbre photo de Gossip Girl.

16:30

Juste à côté, au Brooklyn Bridge Park t, on peut croiser des enfants qui jouent, des sportifs amateurs et des maîtres avec leurs chiens. « Il faut absolument faire un tour sur le carrousel de Jane », recommande Michael. Ce bijou qui date de 1922 a été restauré avec passion.

18:00

Après ce voyage dans le temps, on navigue à bord de l’East River Ferry jusqu'à North Williamsburg. « De là, on n’est plus très loin à pied du Wythe Hotel. » Le Ides Bar sur le toit sert de délicieux cocktails et, surtout, offre « une vue spectaculaire sur Manhattan, notamment lorsque le soleil se couche derrière les gratte-ciel. »

tribeca.jpg

20:00

Pour ceux à qui il resterait encore un peu d’énergie après ce circuit mouvementé à travers la métropole, direction Tribeca pour y terminer la soirée entre restaurants et bars branchés. Pour Michael, ce quartier de Manhattan ressemble au Old New York : « Parfaitement authentique ! J’adore le Macao situé 311 Church Street, un bar avec restaurant dans le style de l’ancienne colonie portugaise de Macao, en Chine. »

yujiramen.jpg

Ceux qui préfèrent rester à Brooklyn trouveront ici de nombreux délices culinaires, dont un restaurant de ramens très spécial : « Le Yuji est sans aucun doute l’un des meilleurs. Et le week-end, on y sert des Omakase », révèle Michael. Cette spécialité doit être réservée en ligne au préalable et comprend un assortiment de ramens soigneusement choisis.

22:00

En cas de légère sensation de fatigue après ça, la soirée peut être terminée confortablement autour d'un verre dans un bar tout proche. Le Freehold fait honneur au quartier branché ; d’après Michael, il s’agit du « seul endroit qui possède un hall d’hôtel avec un bar, mais qui n’est pas un hôtel. »