#FollowMyDay
à Nice

Pierre König

Pilote (24 ans, chez SWISS depuis 2015)

Pierre König a été embauché comme pilote chez SWISS en septembre 2015. Ce jeune homme de 24 ans avait déjà eu le coup de foudre en vol pour la ville portuaire de Nice. «L’arrivée sur l’aéroport constitue un défi mais c’est un des plus beaux et des plus intéressants de la ligne.» Pour Pierre, Nice présente un gros avantage par rapport à d’autres villes: c’est sa plage. «Après l’atterrissage, sur le chemin de l’hôtel, on est accueilli chaleureusement au vrai sens du terme par le soleil, le sable et les palmiers. »

Cette ville portuaire française possède beaucoup d’atouts. Elle est ne se résume pas à des clubs luxueux sur la plage ou à des yachts. Cette ville aux multiples facettes recèle de nombreuses surprises et peut se découvrir de bien des manières. SWISS propose une ligne à destination de Nice (NCE) au départ de Zurich (ZRH).

wingshot.jpg

10:00

C’est un petit-déjeuner copieux qui attend Pierre sur le vol court qui relie Zurich à Nice. Des fruits frais, des petits-pains, de la charcuterie et du fromage pour bien commencer la journée. On atteint rapidement l’aéroport de Nice. Dès l’approche, la ville portuaire se montre sous son meilleur jour.

promenade.jpg

11:00

Quand on arrive à Nice avant midi, on a le temps d’en profiter pour faire du jogging le long de la Promenades des Anglais dans la direction du Mont Boron. Et si on n’a pas envie de faire du jogging : pas de problème, le parcours peut aussi se réaliser en rollers. Les lève-tôt sont récompensés: «Le lever du soleil est incroyable. Cette vision quand le soleil émerge entre les montagnes – c’est tout simplement magique!» Cette fois-ci, Pierre l’a raté mais à la lumière du jour aussi, le parcours est magnifique.

cocobeach.jpg

12:30

Arrivé à la plage du Coco Beach, la vue est fantastique et c’est une eau transparente qui vous attend. «Ici, on a de nombreuses plages publiques et privées, dissimulées entre des corniches.» L’entrée est surtout fréquentée par une clientèle locale et fait figure d’adresse secrète incontournable.

lunch_nce_01.jpg

13:00

Le sport ouvre l’appétit. Au menu du déjeuner: un délicieux poisson à La Focaccia. Ce restaurant traditionnel régale ses clients avec des spécialités méditerranéennes.

14:00

Après avoir repris des forces, une nouvelle ballade le long de la plage jusqu’au Château de Nice s’impose. Au choix à vélo ou à pied. «Ce circuit réclame certes un peu d’endurance mais le chemin à lui seul en vaut la peine.» Le château est situé sur les hauteurs de la vieille-ville. On apprécie doublement la vue depuis le château en dégustant un verre de vin ou une glace.

17:00

Après une pause en savourant une vue spectaculaire, cela vaut la peine de jeter un coup d’œil aux petites ruelles. Et cela de manière originale: «Sur la plage, on trouve plusieurs stands d’information qui proposent des tours en Segway.» Le circuit de 30 minutes le long de la plage, à travers la vieille-ville et avec une halte dans le centre n’oublie aucune attraction touristique. Pierre, lui, dans tous les cas, sillonne la ville: «J’adore ça!»

17:30

Pour couronner une journée très active, il est recommandé de profiter encore une fois de la vue pittoresque sur Nice. Le coup de cœur de Pierre: l’Aston La Scala Nice. On y trouve non seulement un bar sur le toit-terrasse mais l’endroit propose aussi un restaurant où l’on mange divinement bien. «Je termine la journée avec un cocktail en admirant la ville, la plage et la Promenade du Paillon.» Le lendemain, Pierre repart pour Zurich dès 6 h 55.