#FollowMyDay
Vol de convoyage AVRO

Kyle William Heatley

Mécanicien aéronautique B1 (42 ans, chez SWISS depuis 2007)

Après 15 années d'exploitation par SWISS, l'Avro RJ100 effectue son dernier vol vers le Canada. Il y sera de nouveau cédé à son propriétaire initial. –. Pour cette occasion chargée d'émotions, l'AVRO est accompagné de trois pilotes SWISS ainsi que du mécanicien aéronautique Kyle.

Depuis près de dix ans, Kyle fait partie de la grande famille SWISS en tant que mécanicien aéronautique B1. « J'aime mon travail. Remplacer les réacteurs et les châssis, effectuer des vols de contrôle – c'est ma passion ! » L'abandon d'un Avro est pour Kyle un événement particulier : « Avec mon équipe, nous travaillons depuis plus de deux semaines sur le HB-IXT – et nous allons le ramener en personne au Canada. C'est une expérience indescriptible. » Outre les divers essais techniques préalables, il faut aussi préparer les documents et surmonter les obstacles administratifs. « Au Canada, nous sommes confrontés aux autorités douanières. Elles veulent naturellement savoir qui nous sommes et quand nous livrerons l'appareil. Lors du convoyage, les pilotes garderont avec eux tous les documents requis. »

01.jpg

02.jpg

03.jpg

C'est enfin le grand jour : L'Avro s'avance pour son vol de convoyage à destination du Canada. Mais avant, différents essais finaux doivent encore être réalisés. Dans le hall de Zurich, les volets de freinage sont remplacés, de même que la pièce principale du deuxième réacteur. « Je procède à l'inspection finale du réacteur remplacé avant essai. »

04.jpg

05.jpg

L'Avro est désormais prêt à passer l'essai requis. « Le volume sonore étant particulièrement élevé, l'appareil a été conduit dans le hall insonorisé. Je l'accompagne dans le véhicule tracteur pour m'assurer que tout est en ordre. »

06.jpg

07.jpg

08.jpg

09.jpg

Le deuxième réacteur remplacé du HB-IXT est ouvert pour vérifier son étanchéité. Kyle s'assied dans le cockpit : « À partir d'ici, je fais tourner le réacteur. » Deux vérificateurs vérifient le réacteur de l'extérieur. Il contrôlent notamment le filtre à huile et l'absence de dépôts sur le détecteur de particules.

10.jpg

Dans le cockpit : « À ma gauche se trouve Reto Scheidegger, à ma droite Kevin Fuchs – tous deux pilotes chez SWISS et qui seront présents pour ce vol de convoyage. J'occupe le poste d'observateur. Suite à la longue période passée au sol, avec les différents composants et le réacteur remplacés, je dois m'assurer que tous les systèmes fonctionnent correctement. »

11.jpg

Les essais au sol sont réalisés. L'Avro est bientôt paré au décollage. « Avant de pouvoir débuter ce long voyage vers le Canada, nous devons encore effectuer un vol de vérification. »

12.jpg

13.jpg

Après un vol d'essai tout à fait concluant, l'appareil est prêt pour son convoyage. « Reto, Kevin et moi sommes prêts à décoller pour le Canada. Mais il nous reste assez de temps pour prendre une photo de l'équipe ! Et tant qu'à y être, nous prenons encore une photo avec Paul Gregg, également technicien chez SWISS. Avant de se consacrer à son poste de responsable, Paul s'est occupé pendant des années de ce type d'appareil en tant que mécanicien aéronautique. Une dernière photo d'adieu avec l'Avro, et c'est parti. »

14.jpg

Nous voici dans les airs. Le vol entre Zurich et Summerside, sur l'île-du-Prince-Édouard au Canada, dure plus de dix heures. «Lors du décollage et de l'atterrissage, je me tiens dans le cockpit, assis sur le siège de service. Il s'agit du siège au milieu, celui tourné vers l'arrière. De là, je surveille tous les affichages et je m'assure que tous les paramètres restent dans le vert. » Après le décollage, café et petit déjeuner sont au programme. « Je suis prêt à revenir m'asseoir dans le cockpit dès que l'on m'appelle. En cas de problème, je reviens immédiatement dans le cockpit pour déterminer ce qu'il se passe. »

15.jpg

« Une fois au Canada, je retire l'immatriculation temporaire pour le nouveau client. L'Avro recevra en effet une nouvelle immatriculation. »

16.jpg

Puis vient le moment de se quitter : « Encore une dernière photo rapide, puis c'est Salut Avro, et bonne chance ! »